Blog

Posté par atlanticabene on avril 14, 2015

Pourquoi venir en Casamance par bateau, quelles solutions ?

Venir en Casamance par la mer et découvrir au petit matin l’embouchure du fleuve, quel spectacle…

Il n’ya finalement pas si longtemps il était très difficile d’accéder à la région sud du pays. Mauvaises routes, plus de bateau après le drame du Joola et très peu de vols pour les aéroports du Cap Skirring et de Ziguinchor. Heureusement aujourd’hui la situation s’améliore et il est beaucoup plus facile d’accéderà la Casamance avec l’arrivée depuis le 19 février dernierde deux nouveaux bateaux : le Diambogne et Aguène. Ceux-ci sontvenus suppléer le navire Aline SitoeDiatta, qui depuis sa mise en service en 2008 ne pouvait satisfaire la demande des Sénégalais et étrangers transitant entre Dakar et Ziguinchor.Le gouvernement a également décidé de faire un effort supplémentaire en subventionnant à hauteur de 50% le prix du billet en classe économique, c'est-à-dire en fauteuils, ceci afin d’encourager les séjours en Casamance.Le désenclavement de la Casamance est donc en bonne voie, au grand bonheur des Casamançais qui souffraient de ne pas pouvoir acheminer leurs produits agricoles vers la Capitale, etdes touristes attirés par la mystérieuse Casamance.

Le côté pittoresque :

Prendre la mer, larguer les amarres, lever l’ancre, hisser les voiles…. Départ imminent pour un voyage vers d’autres horizons, en famille ou avec des amis.Prendre le bateau c’est prendre le temps de voyager, si vous n’avez qu’une semaine de vacances, prenez plutôt l’avion pour rejoindre la Casamance vous y gagnerez 2 jours sur place, mais si rien ne presse alors profitez-en! No stress, laissez-vous porter par cette atmosphère particulière qui règne en mer, ressentez l’immensité de l’océan, allez sur le pont et sentez les embruns marins sur votre visage. C’est un moyen de transport qui vous « immergera » directement en plein cœur de la Casamance. Dés le passage de l’embouchure du fleuve vous vous sentirez dans un autre monde, peut-être est-ce le paradis ? Vous serez très certainement accompagné d’une escouade de dauphins venus vous accueillir et vous ouvrant le chemin vers les îles de Jogué et Carabane.  Le spectacle sera alors grandiose jusqu’à Ziguinchor ; vous passerez en revue la Pointe Saint George, ses palmiers et les innombrables palétuviers si caractéristiques de cette région.

Le facteur humain :

Prendre le bateau c’est aussi l’occasion de faire des rencontres avec les autres passagers, on y crée souvent de nouvelles amitiés, c’est un moyen de transport convivial.L’ambiance festive du bar sur le Sitoé Diatta, celle quasi-familiale des cabines, les confidences entre voisins de fauteuils… Le voyage en bateau facilite les contacts entre passagers parce qu’il leur donne le temps, l’espace (un espace clos entouré d’infini), le silence (uniquement perturbé par le ronronnement du moteur et le murmure de l’eau), un moment unique de vie et le sentiment d’une communauté de destin entre des individus d’horizons et de trajectoires différents. Et si vous préférez la solitude, la traversée vous offrira des moments de méditation uniques, inspirés par l’immensité du ciel et de l’eau et par le bercement de la houle.

Le confort :

C’est un point non négligeable bien qu’il soit perçu de différentes manières par les passagers. Si le voyage en cabine est très agréable et confortable, il faut dire que voyager en fauteuil est déjà plus délicat, en particulier à cause de cette climatisation trop fortement réglée. Et c’est vrai que le temps semble plus long quand on doit rester sur son siège.Il est alors conseillé de se lever régulièrement, faire les cent pas sur le bateau, prendre un bol d’air sur le pont avant de retourner s’assoir à sa place. Quant à ceux qui sont malades en mer, vous trouverez à bord des cachets anti mal de mer, la sieste est assurée !!!

Les tarifs avantageux :

C’est le moyen de transport le moins cher avec un prixde départ à 5000 Fcfa par personne si vous êtes Sénégalais ou résidents. Le tarif est de 15900 Fcfa pour les visiteurs, ce qui est moins cher que le billet d’avion pour la même distance. Prendre le taxi brousse ne vous fera pas gagner beaucoup sur votre budget vacances surtout si l’on prend en compte l’aspect confort, les taxis et certaines routes ne sont pas de qualités pour assurer une réelle sécurité.

Des délais de réservation moins longs :

Depuis la mise en service de 2 nouveaux bateaux, il est beaucoup moins crucial de s’y prendre longtemps à l’avance pour être sûr d’avoir une place - à moins que vous ne préfériez voyager en cabine, auquel cas il est recommandé de réserver 2 à 3 semaines avant la date souhaitée de départ. Qui dit plus de bateaux dit aussi plus de départs, ce qui laisse plus de latitude aux voyageurs, facilite la planification des voyages, et réduit les risques en cas d’imprévus.

La sécurité :

Le naufrage du Joola représentait un vrai traumatisme dans la région. Les autorités ont voulu tirer les leçons de ce drame en imposant des mesures strictes visant à éviter les débordements en tous genres. Aujourd’hui, les mesures de sécurité sont plutôt rassurantes (identification claire des passagers, gilets de sauvetage disponibles pour chaque passager, présentation des mesures de sécurité avant le départ...). Ne vous étonnez pas de devoir montrer vos pièces d’identité à plusieurs reprises avant de pouvoir embarquer : c’est le prix de la sérénité.

Les points faibles :

Il y a beaucoup d’atouts qui nous poussent à prendre le bateau pour aller en Casamance mais je dois dire qu’il reste quelques points à améliorer pour rendre ce voyage et ce moyen de transport parfaits. D’abord l’impossibilité de réserver son billet à distance (via un site internet par exemple) oblige les voyageurs à prendre contact avec une tierce personne se trouvant sur place (Dakar ou Ziguinchor) ou une agence de voyage pour réserver directement au port (paiement par Western Union et scan du passeport à envoyer à l’agence). Ensuite les moyens de paiements, il est vraiment étonnant que l’on ne puisse pas payer en carte bancaire au guichet du port. Il faut obligatoirement payer en espèces, il vous faudra donc prévoir de la liquidité supplémentaire, heureusement le coût est loin d’être excessif. Enfin, il faudra vous armer de patience avant de pouvoir embarquer : un guichet unique pour l’enregistrement des bagages, un guichet unique pour l’enregistrement des passagers, encore un peu d’attente avant d’accéder… à la salle d’attente, et peu d’informations sur la démarche à suivre. Le processus peut prendre des heures, ce qui vous laisse le temps de flâner une dernière fois en ville une fois l’enregistrement terminé.

Conseils aux voyageurs en partance pour la Casamance :

-          Pensez à réserver votre billet de bateau, il est très prisé par les voyageurs et il est rapidement complet.

-          Attention les départs prévus les jours fériés sont reportés au lendemain !

Récapitulatif des différentes solutions qui s’offrent aux voyageurs désireux de découvrir la verte Casamance.

Le navire Aline Sitoe Diatta : liaison Dakar – Ziguinchor - Dakar

Le navire Aline SitoéDiatta est un bateau d’une capacité de 500 personnes, bien équipé, il assure le transport de passagers et de fret depuis le drame du Joola(à lire absolument le livre de mon ami Patrice Levray, Souviens toi du Joola…). Le bateau possède un restaurant et un bar sur le pontarrière. On peut se désaltérer en contemplant l’horizon. Vous pourrez voyager en fauteuil ou en cabine de 2,4 ou 8 couchettes.

Le Diambogne et le Aguène :liaison Dakar – Ziguinchor - Dakar

Les deux nouveaux bateaux ont une capacité d’accueil de l’ordre de deux cent passagers. Ces deux navires ne possédant pas de cabine, vous voyagerez en fauteuils. Il vous faudra également prévoir de quoi vous restaurer car vous ne trouverez pas de restaurant sur le pont comme sur le navire Aline Sitoé Diatta. Si vous avez beaucoup de bagages ou de fret, vous pourrez mettre tout ça en soute qui peut contenir jusqu’à plusieurs centaines de tonnes (seuls les bagages à main sont autorisés en cabine). Les véhicules aussi peuvent embarquer : voitures, motos, camions etc.

Horaires : Départ de Dakar vers Ziguinchor les mardis, jeudis, vendredis et dimanches

-Enregistrement des bagages le matin à partir de 08H30 et jusqu’à 17H00

-Vous pouvez ensuite vous présenter pour l’embarquement entre 13H00 et 18H00, ne soyez pas en retard les portes ne se ré-ouvriront pas pour vous ! Vous arriverez à destination le lendemain entre 10H00 et 11H00 du matin.

-Si vous désirez embarquer un véhicule il faudra prévoir de l’enregistrer la veille du départ.

Horaires : Départ de Ziguinchor vers Dakar les mardis, jeudis, vendredis et dimanches

- Vous pourrez enregistrervos bagages le matin de bonne heure ; l’embarquement commence à partir de 11H00, et à 13H00 c’est l’heure de l’appareillage.Arrivée à Dakar le lendemain entre 6H00 et 7H00 du matin. Tout comme mentionné ci-dessus si vous désirez embarquer un véhicule il faudra prévoir de l’embarquer la veille du départ. À noter : les bateaux  Diambogne et Aguène ne font pas escale à Carabane dans le sens Ziguinchor-Dakar.

Tarifs par personne sur le navire Aline SitoéDiatta en cabine :

CatégorieSénégalais et Résidents

Cabine 2 places : 26 500 Fcfa

Cabine 4 places : 24 500 Fcfa

Cabine 8 places : 12 500 Fcfa

(Le petit déjeuner est inclus dans le prix des cabines)

Catégorie non Résidents :

Cabine 2 personnes : 30 500 Fcfa

Cabine 4 places : 28 500 Fcfa

Cabine 8 places : 18 500 Fcfa

(Le petit déjeuner est inclus dans le prix des cabines)

Prix des places en fauteuil sur les trois navires : Aline Sitoé Diatta, Diambogne et Aguène

Nationaux et résidents :5 000 Fcfa

Non résidents :15 900 Fcfa

À noter que le bateau est gratuit pour les enfants de 0 à moins de 4 ans et  en 1/2 tarif pour les enfants de 5 à moins de 12 ans.

Vous aurez droit à une charge en bagages allant jusqu’à 20 kg par passager, si vous avez une valise elle passera surement en soute, préférez un sac de voyage si vous voulez garder vos affaires avec vous en cabine. Le kilo supplémentaire est facturé 50 Fcfa. Seuls les bagages à mains sont autorisés en cabine.

Coût du transport pour les véhicules :

Voiture : environ 63 000 Fcfa. Attention si vous décidez de laisser des bagages dans le véhicule, le poids de ces bagages sera facturé par la Cosama.

Moto: Environ 30 000 Fcfa

Contacts utiles:

Cosama:

Tél. : 33 991 72 00 / Fax : 33 991 72 01 (Ziguinchor)

Tél. : 33 821 29 00 / Fax : 33 821 29 01 (Dakar)

Tél. : 33 821 34 34 / Fax : 33 821 34 40 (Siège)

Agence Casamance Voyage Tourisme :

Rue Javelier, Quartier Escale, Ziguinchor

Tél. (00221) : - 33 991 43 62 ou le  77 574 98 63

Office du tourisme en Casamance :

Tel : (00.221) 77 544 03 32